Petites mains

Publié le par Mohamed Zainabi

 

Il y a trop d'enfants qui travaillent au Maroc, souvent dans des conditions difficiles. Des statistiques fort sommaires estiment le nombre de ces petits travailleurs à 600.000 (58% sont des garçons, 42% sont des filles (petites bonnes entre autres) et 87% des enfants travailleurs sont du milieu rural). La branche d'activité occupant le plus d'enfants au travail est l'agriculture avec 84,4% (82% sont des garçons contre 87,7% des filles). Au cours de leur vie active précoce, quand ces enfants sans enfance perçoivent un salaire, il est insignifiant et ne leur profite que rarement. Pis, ils peuvent faire l'objet, dans le silence, de sévices sexuels, de violence, de maltraitance… Ce qui est encore plus grave, c'est que le fléau du travail des enfants menace de s'aggraver. Si l'on en croit une enquête conduite par le gouvernement et présentée le 30 janvier 2004 au ministère des Affaires sociales et de la Solidarité, près de 800.000 enfants au Maroc ne fréquentent pas l'école. N'ayant rien à faire, la plupart de ces enfants viennent renforcer les rangs des «petites classes laborieuses». Autrement, nombreux ceux parmi eux qui versent dans la délinquance juvénile. Cette situation est pénalisante pour le Maroc qui voit ainsi se perdre une bonne partie de sa ressource première : Le citoyen de demain.

Retour à la page d’accueil

Publié dans Travail des enfants

Commenter cet article

imad 19/06/2005 15:50

c tres bien.contunu com sa !
j'ai un site et j'espere que tu va le visété.
www.traenfants.jeeran.com