Tous avec Halima, petite bonne de 12 ans sauvée d’une tentative de suicide

Publié le par Zainabi

Invitation de la part de l’Association Al Amal pour le Développement

87, rue 1 Hay Chrifa, Casablanca 20150

Après le terrible incident qu’a connu le quartier Hay Chrifa, concernant la tentative de suicide de la petite Halima Al Iyadi à cause des violences exercées contre elle par ces employeurs, nous vous invitons à participer à la matinée de sensibilisation sur la violence contre les enfants sous le thème « tous avec Halima»

Et ce le dimanche 26 juin 2005 à partir de 9h30 à Hay Chrifa

Programme de la matinée de sensibilisation sur la violence contre les enfants :

9h30 : Accueil des invités

10h : Allocution de l’association

10h5: Allocution des invités

10h25 : Remise d’une récompense à l’enfant qui a sauvé Halima

10h30: Inauguration du passage Riad Amria au nom de HALIMA

10h40: Visite de l’atelier d’écriture

10h50: Visite de l’atelier de peinture

11h : Allocution des enfants du quartier

11h20 : clôture de la matinée

Nous comptons sur votre présence à la journée organisée le dimanche 26 par l'association et les habitants de Hay Chrifa avec la participation d'INSAF en soutien à

Histoire de Halima Al Aydi petite bonne de 12 ans

De peur d’être châtiée par son employeur pour avoir cassé un vase, la petite Halima Al  Aydi âgée de 12 ans a essayé de se jeter du 3ème étage le Samedi11 juin pendant que ses employeurs étaient absents.

Elle a été sauvée grâce aux voisins et au concierge qui se sont précipités à son secours et l’ont transporté ensuite à l’hôpital Bouafi après avoir averti la police.

Selon les rapports du pédiatre et de la psychiatre de l’hôpital, l’état de la petite fille présentait d’horribles traces de maltraitance physique (morsure, coup de couteau….) et un traumatisme psychologique.

Actions entreprises :

INSAF a été contactée par le syndic de l’immeuble qui s’est mobilisé pour dénoncer ce cas. Une pétition a été signée par les habitants de l’immeuble et présentée au procureur du roi.

INSAF a demandé une autorisation pour prendre en charge

L’enquête de la police judiciaire est en cours.

Les avocats de La Ligue Démocratique des droits de Femme ont été contactés pour défendre bénévolement ce cas.

INSAF essaie parallèlement de contrecarrer l’influence de l’employeur sur la mère de la petite Halima pour qu’elle renonce à son droit civil.

INSAF a présenté une demande au procureur du roi pour recueillir la petite fille et empêcher la mère de la prendre. L’Association SOS village a été contactée pour la prendre en charge.

Renseignements sur la petite bonne :

Elle n’a jamais été à l’école et a travaillé avec un salaire de 200 Dh/ mois depuis son jeune age chez la même famille qui l’a toujours maltraitée.

La petite en veut tellement à sa mère qu’elle menace de se suicider si on l’oblige à retourner chez elle.

Renseignement sur l’employeur :

Le mari S. Brahim est un retraité à la Pachaouia du Habous.

La femme Fatima H est une femme au foyer.

Ils ont un fils de 14 ans.

Publié dans Vidéos

Commenter cet article

samab 24/06/2005 03:14

merci de l avoir signalé