Les rencontre par Internet : Entre rêves et faux espoirs…

Publié le par Zainabi

Tendance : Internet est devenu essentiel dans la vie de nombreux jeunes et moins jeunes. Il est la clé d’entrée dans un univers où tous les convives du monde entier qui s’y retrouvent peuvent facilement faire connaissance à distance, voire plus…si affinités. C’est aussi une porte grande ouverte sur bien des dangers.

 

Poster des annonces à travers des sites web de rencontres, dialoguer via la téléphonie offerte à travers le Net, passer des heures à chatter sont devenus des occupations principales de nombreux internautes des deux sexes et de différents âges. «Nos clients ne surfent que très rarement pour effectuer des recherches scientifiques ou pour s'informer sur certains sujets d’intérêt culturel... Mais ils naviguent à volonté sur Internet à la recherche de rencontres virtuelles avec l’âme sœur potentielle, l’ami virtuel tant espéré, le probable concubin, la maîtresse ou l’amant des nuits «hot»…», confie ce propriétaire d’un cyber avec un air un peu embarrassé. Il ajoute que des clients ne se gênent plus pour demander directement des adresses de sites de chat en arrivant au cyber. «D’autres, plus exigeants encore, réclament une webcam pour parler et voir leurs interlocuteurs et interlocutrices», note-t-il.

En faisant discrètement le tour de quelques cybers à Casablanca, nous avons remarqué de visu que des internautes, essentiellement de jeunes filles et garçons, concentrés chacun  devant l’écran d’un P.C, les mains collées au clavier, sont surtout occupés à draguer sur le Net. Certains parmi eux qui ne sont pas seulement des ados, la bouche béante, visionnent au passage des photos pornographiques en tentant de cacher vaille que vaille l’écran. Pour faire comprendre leurs principaux centres d’intérêts dans le monde virtuel, les internautes qui ont accepté de s’exprimer (des lycéens, des employés, des secrétaires, une infirmière et un étudiant universitaire) déclarent surtout vouloir tuer le temps. Quand on leur demande le temps moyen qu’ils consacrent à ce passe-temps indéniablement favori, certains avancent une moyenne d’une heure par jours au moins. D’autres, les plus accros, affirment passer parfois une bonne partie de la journée et même de la nuit dans un cyber. Ils soulignent aussi que ce hobby ne leur coûte pas cher et le préfèrent, disent certains parmi eux, à perdre du temps dans des cafés ou des salles de jeux.

 

Publié dans Vidéos

Commenter cet article