Bagdad Blog

Publié le par Mohamed Zainabi

En septembre 2002, un jeune Irakien disant s’appeler « Salam Pax » commence à tenir en anglais un journal sur son site Internet (un « blog », pour « Weblog », journal web), afin de garder le contact avec son ami Raed parti étudier en Jordanie. Dans ses billets quasi quotidiens, Salam Pax livre avec une ironie mordante les détails de sa vie et de celle de ses proches à Bagdad : entre la recherche d’un CD de Björk et l’augmentation du prix de l’essence, part belle est faite à une critique ouverte du régime de Saddam Hussein et des visées américaines.

En quelques semaines, le site atteint une telle popularité que le trafic Internet généré jusqu’à lui bloque le serveur… car la spéculation bat son plein sur le web : qui se cache derrière ce pseudonyme de « Salam Pax » (2 mots, en arabe et en latin, pour dire paix, et un probable jeu de mots avec Salman Pak, entreprise d’armement en Irak) ? Un agent du parti Baas ? du Mossad ? de la CIA ? Au fil des semaines, le doute s’estompe : Salam Pax est Irakien et écrit bien depuis Bagdad. Le Guardian, fameux quotidien anglais, s’empare du phénomène et confie bientôt au « blogger de Bagdad » une colonne bi-hebdomadaire.

À l’approche de l’invasion américaine, le journal de Salam Pax devient un document exceptionnel où ressentiment alterne avec résignation, mais aussi terreur de tous ceux qui attendent les bombes dans les derniers jours d’une dictature. Racontant de l’intérieur plus d’une année de conflit puis d’occupation (septembre 2002-janvier 2004) d’une voix libre et irrévérencieuse, le journal de Salam Pax offre une perspective unique sur la seconde guerre en Irak.

Source : librairiepantoute

Publié dans Blog Presse

Commenter cet article

Pascal Djemaa 30/08/2007 21:58

Je vous recommande ce blog dans lequel vous lirez un article de Marcel Kébir sur le voyage à Bagdad de Pascal Djemaa en mars 2008: www.pascaldjemaa.over-blog.fr

maurice 08/07/2005 14:19

al qaïda des cons.

vous faite plus de mort chez des personnes qui ne sont pas impliqué dans votre conflis.

ne faite pas payer des choses aux personne neutre, vous a^vez cas vous en prendre au politiciens.