Récapitulation

Publié le par Mohamed Zainabi

Je suis de retour au bercail. Je reviens avec d'agréables souvenirs, des connaissances nouvelles du nouveau monde et beaucoup de volonté de partager avec vous ce que j'ai appris.

Si vous aviez eu déjà l'occasion de lire mon blog depuis le 22 janvier, vous auriez suivi les «flashs» que j'ai donnés auparavant de la première partie de mon voyage (de Washington à Portland en passant par Memphis). Le peu que j'ai écrit, je l'ai fait dans les rares moments pendant lesquels j'ai eu accès à Internet. Il faut avouer que nos activités, fort nombreuses, nous laissaient peu de temps libre. Voici donc une récapitulation de mon voyage aux USA. Un voyage, je dois déjà vous l'avouer, qui n'est pas comme les autres.

Je réponds d'abord à différentes questions qui m'ont été posées à propos de mon voyage.

Comment j'ai atterri aux USA ?

Je fus désigné par les services consulaires des USA au Maroc pour bénéficier du programme des visiteurs internationaux. Je fus le seul Marocain dans un groupe formé d'un Tunisien (membre du Comité de préparation du Sommet Mondial de la Société d'Information), une algérienne (professeur universitaire en droits de l'Homme), de deux Egyptiens (un avocat et un juge), une Jordanienne (présidente d'une association de Droits de l'Homme), Une Yéménite (responsable d'un programme local spécialisé dans la problématique du genre pour le compte d'Oxfam), un Palestinien (militant des droits de l'Homme) et un Syrien (journaliste militant pour les droits des femmes). 

Pourquoi moi ?

Sans fausse modestie ni prétention aucune, je fus choisi par les services concernés -entre autres- parce que je suis militant syndicaliste (défenseur des droits économiques de l'Homme, si vous préférez) et suis très engagé dans la lutte contre le travail des enfants. Je suis membre du Comité Directeur National de lutte contre le travail des enfants. A ce titre, je collabore étroitement avec IPEC/Maroc (IPEC est le Programme du Bureau International du Travail dédié à la lutte contre le travail des enfants). Le thème fédérateur qui a été choisi pour la visite que j'ai effectuée aux USA est la défense des droits de l'Homme (droits civils, sociaux, économiques…). Ce qui cadrait avec les causes que je défends.

Le programme des visiteurs internationaux, c'est quoi ?

Ce programme est dirigé par le Bureau des Affaires Educatives et culturelles du Département d'Etat. Il est géré en coopération avec de nombreux organismes privés et à but non lucratif (The Meridan dans le cas de notre propre visite). Plusieurs bénévoles contribuent à la réussite de ce programme qui a fêté en 2000 ses 60 ans d'existence. Grâce à ce programme, 4400 personnes venues du monde entier visitent les USA. L'objectif principal du programme qui peut durer de deux à quatre semaines est de permettre une meilleure connaissance mutuelle entre les Américains et les visiteurs. Dans ce cadre, le programme ne se décline pas en une visite rigidement orientée. Au contraire, en étant préalablement préparé avec une large concertation des visiteurs, il permet de mener des découvertes personnelles de l'Amérique et de son peuple (les Américains sont nombreux à accepter spontanément et bénévolement d'accueillir des visiteurs chez eux dans le care de réceptions très cordiales).

Quelques indications

Au cours de ses 60 ans d'existence, le programme des visiteurs internationaux a profité notamment à 186 chefs d'Etat ou de gouvernement actuels et anciens, plus de 600 visiteurs sont des ministres de niveau cabinet, de nombreux journalistes, de fonctionnaires, d'économistes…

Récap :

Washington, DC

Après notre arrivée, le samedi 22 janvier, nous avons effectué une promenade en car à différents lieux de la ville de Washington, DC (District of Columbia) qui est la capitale fédérale des États-Unis. On y trouve la Maison Blanche, qui est la résidence officielle du Président, le Capitole, qui est le siège du Congrès (deux chambres, celle des Représentants et le Sénat) ainsi que le siège de la Cour Suprême. Le Pentagone, qui est le quartier général de l'armée américaine, est situé juste de l'autre côté du Potomac à Arlington en Virginie). La bibliothèque « nationale » des États-Unis s'y trouve : c'est la bibliothèque du Congrès. Lire plus de détails sur : http://fr.wikipedia.org/wiki/Washington,_DC

Ces images :

 annoncesmanf anti-avortement

Abraham Lincoln 

Abraham Lincoln, 1809 – 1865, est le seizième président des États-Unis d'Amérique. Il est élu pour un mandat de quatre ans en 1861 et réélu pour un second mandat à partir de 1865. Son nom est associé à la guerre de Secession et à l'abolition de l'esclavage. Il meurt assassiné au début de son second mandat. Il est considéré comme l'un des plus grands présidents des États-Unis. Lincoln est un petit avocat de province sans expérience qui devient à la fois un politicien et un chef militaire efficace au moment où les Etats-Unis traversent la plus grande crise de leur histoire. L'élection d'un Républicain abolitionniste entraîne immédiatement la création des États Confédérés d'Amérique formé de 11 états esclavagistes et, peu après, la Guerre de sécession. Après des revers initiaux, l'armée des Etats-Unis sous le commandement du général Ulysses S. Grant prend le dessus. Lincoln rédige la proclamation émancipant les esclaves et signe le 13ème amendement abolissant l'esclavage. Dans son discours d'investiture au début de son second mandat, il se montre conciliant envers les États de l'ex-Confédération et lance un programme de reconstruction qui ne verra pas le jour en raison de son assassinat (approfondir la recherche en lisant http://fr.wikipedia.org/wiki/Abraham_Lincoln). Il était intéressant pour moi de savoir que le concept de la dualité est ancrée dans l'esprit des Américains depuis Lincoln dont la statue reproduit cette dichotomie (une main serrée, l'autre relâchée. Un pied tenant ferme sur le sol, l'autre assoupli. Le visage agréable et derrière la tête une autre face hideuse). 

Les choses sérieuses…

Le lundi, nous avons pris contact avec ceux qui allaient se charger de la parfaite organisation de tout notre séjour (www.meridian.org). Il s'agit de l'équipe du Merdian que je félicite pour leur professionnalisme et leur savoir-faire. Cette petite équipe mérite un grand bravo et beaucoup d'estime.

Voir les premières phases de notre périple: http://zainabi.canalblog.com/archives/2005/01/26/279795.html et

http://zainabi.canalblog.com/archives/2005/01/27/281394.html

Dans le cadre de notre programme à Washington, le mardi, nous avons également eu l'occasion de nous entretenir avec des responsables du Ministère Américain de la justice (département des droits civils). Lors de la réunion, je fus étonné d'apprendre que les cas ayant donné lieu à des enquêtes judiciaires au niveau fédéral après le 11 septembre pour des actes  de xénophobie enregistrés à l'encontre de personnes dont l'origine avéré ou apparent serait arabe ne dépassé pas 600 cas. C'est fort peu.

Dans d'autres locaux du même Ministère, nous nous sommes entretenus avec le Bureau spécialisé dans la violence contre les femmes. Cette réunion n'a pas été très satisfaisante du fait que nos interlocutrices semblaient être mal préparées pour la réunion où il y avait des spécialistes des droits de l'Homme dont la curiosité ne pouvait être satisfaite par des généralités.

Le mercredi,  nous avons nous sommes réunis avec les premiers responsables du "Center for Human Rights & Humanitarian Law". Nos hôtes nous ont donné une idée exhaustive sur le fonctionnement du centre et sur ses multiples activités. Il était intéressant d'apprendre que des étudiants venaient de différents pays se former dans le cadre de sessions spéciales dédiées aux droits de l'Homme.

Pour en savoir plus : http://www.wcl.american.edu/humright/center/

Ce mercredi, j'étais fier d'avoir un compatriote comme intervenant dans le cadre d'une réunion axée sur le rôle des centres d'Etudes et de Réflexion –et donc des tanks Think- dans la politique étrangère américaine. Il s'agit du professeur universitaire à Princeton Abdesslam El Maghraoui  (pour mieux le connaître : http://www.usip.org/specialists/bios/current/maghraoui.html) . Le débat que cet intervenant a lancé aux côtés de Tamara Cofman Wittes  (pour la connaître : http://www.brookings.edu/scholars/fellows/twittes.htm) du centre «The Saban Center for Middle East  Policy (voir : http://www.brookings.edu/fp/saban/sabancenter_hp.htm) fut très animé et fort enrichissant

Le jeudi, un exposé tout aussi enrichissant et instructif nous a été présenté par Jean AbiNader (lire : http://www.aaiusa.org/news/must_readJAmove.htm) de the Arab American Institute (voir : http://www.aaiusa.org/ ). Dans la foulée, nous avons eu des explications détaillées sur le rôle des avocates musulmanes, notamment par le biais de l'organisation Karamah (voir : http://www.karamah.org/about.htm ) dans la défense des droits de l'Homme d'une manière générale et ceux des femmes en particulier. Par ailleurs, nous avons été informés par des avocats membres de l'American Bar Association des efforts fournis dans le domaine de la lutte contre la violence familiale qui ne manque pas aux states. Pour voir la suite du programme du vendredi : http://zainabi.canalblog.com/archives/2005/01/29/285611.html

A bientôt avec la prochaine étape à Memphis

Vue du ciel de Washington

Publié dans Mon Actu

Commenter cet article